Relation Locataires


Le projet de réhabilitation des tours de l’avenue Rhin et Danube a fait l’objet d’une concertation et d’un accompagnement spécifique des locataires, en faisant appel à une « maîtrise d’œuvre social » externe : WZA, jusqu’au démarrage du chantier.

Afin de sensibiliser au mieux les habitants aux enjeux et à l’appropriations des travaux, WZA à mis en place plusieurs actions :

Des ateliers locataires référents :

ateliers dans le logement de rencontre, visites de sites, présentation in situ (par exemple directement dans le hall pour les travaux concernant cet espace), stand lors de la fête de quartier (juin 2016).

Trois axes majeurs :

  • Pédagogie et présentation du contenu de la réhabilitation, de la gestion et avancée de ce projet par Actis.
  • Identification des remarques et observations à livrer à l’entreprise générale.
  • Sensibiliser aux usages des nouveaux équipements qui seront livrés à l’issue de la réhabilitation.

Porte à porte

Réalisé à deux reprises :

  • pour se présenter, faire connaître, mobiliser et inviter aux ateliers, présenter le contenu des travaux
  • En cours de mission, pour diffuser la lettre d’information n°1 et présenter le contenu des travaux

Résultats :

  • Entre 70% et 80% des logements visités.
  • Un accueil positif de la réhabilitation à venir, malgré une attente, voire impatience à voir le chantier démarrer.
  • Un niveau de connaissance plutôt satisfaisant de la réhabilitation sur ses grandes lignes : Isolation thermique, changement des menuiseries, changement des radiateurs, rénovation des halls, pas d’augmentation de loyer

Lettres de chantier

Deux lettres de chantier réalisées pour présentation :

  • du contenu de la réhabilitation
  • de l’équipe de WZA et du principe d’atelier
  • du temps fort que constitue la réunion d’information

Pied d’immeuble

  • Trois matinées consécutives (une par tour).
  • Environ 40 locataires rencontrés sur chaque tour.
  • Présentation du contenu de la réhabilitation.
  • Présences des locataires référents, d’Actis, de la CSF, de la MDH

Synthèse des observations formulées par les locataires référents :

Les différents ateliers et rencontres ont fait ressortir des points d’inquiétude qu’il faudra surveiller tout au long du chantier :

La gestion du chantier

  • Besoin d’avoir un chantier propre pour que la sécurité des locataires soit assurée.
  • Veiller à assurer l’accessibilité des halls pendant les travaux pour les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées, les visiteurs, le portage des repas à domiciles et autres services d’aide à la personne.

La relation entreprises – locataires

  • pouvoir clairement identifier les ouvriers qui travaillent sur le chantier lors de leurs interventions
  • être attentif sur la question des prises de rdv, qui devront être honorés par les deux partis, entreprises et locataires.
  • Il est demandé une présentation du responsable de l’entreprise générale chargée de la gestion de l’ensemble des travaux, ainsi qu’une présentation des autres corps de métiers amenés à intervenir.
  • Besoin de bien connaître à l’avance l’ordre d’intervention des entreprises dans les logements

Information et signalétique

  • veiller à ce que l’affichage des informations concernant le chantier soit bien réalisé et reste en place.
  • Bien identifier, et en avance, les modifications de circulation dans et autour des immeubles.
  • Installer des panneaux visibles pour informer les locataires.

Traitement de la demande, observations et réclamations

  • Besoin d’un référent unique au sein d’Actis pour transmettre ces remarques et assurer un retour autour des remarques formulées.
  • Besoins que les architectes du projet de réhabilitation soient présents régulièrement sur des temps de réunion avec les locataires référents.
  • Quel circuit de la réclamation en cas de problème lors de l’intervention des entreprises ? Par exemple si des éléments du logement sont abîmés lors de l’intervention ?
  • Quelles modalités de validation / réception des travaux par les locataires ?

Rôle et fonction des locataires référents

  • Il faut continuer à se réunir régulièrement, entre locataires référents pour échanger sur l’avancée du chantier, partager sur les difficultés rencontrés par les uns ou les autres.
  • Pouvoir participer aux réunions de chantiers, visiter le logement témoin ou suivre de manière plus fine le déroulement des travaux pour être relais d’information auprès des autres locataires.
  • Il faut être vigilent sur la question de laisser ses clefs à des voisins, cela peut parfois poser des problèmes en terme d’assurance.